Le clos des lapins (Clos des Aubépines)

lapin.jpg        Une Nouvelle Vie Commence      lapin.jpg

Le nouveau lotissement de Chemaudin, le clos des aubépines, ne manque pas piquants. Si une nouvelle vie va effectivement bien commencer, comme le dit si bien le joli panneau d’accueil, elle ne semble pas être celle espérée par les nouveaux arrivants. 20 logements mitoyens sont repartis sur 73 ares. Nous sommes pas très loin d’une densité de population de 1 habitant par are.

closaubepines.jpg

Il y a quelques années, Monsieur DODANE, touché par le syndrome NIMBY (Not In My Back Yard), s’était ému, avec quelques 300 signataires d’une pétition, du risque d’une telle situation lors de la construction du lotissement des « chauvières ». Il disait : « se moque-t-on des gens qui font le choix de venir s’installer à la campagne et désirent, à ce titre, bénéficier d’un certain confort de vie ? » . Remarque pertinente, j’en conviens.  

Cette pertinence m’apparaît toujours d’actualité, jugez-en vous même par cet exemple : Surface habitable d’un logement (T4) 74 m², les chambres sont de 9 m², pas de sous-sol ni de combles aménageables, un garage pour un seul véhicule, le tout sur un terrain de 2,5 ares (2500 m²) pour la modique sommes d’environ 175 000 €. En l’absence d’espace de rangement, nécessaire à toute famille, le garage remplit donc cette fonction. Les voitures, en moyenne 2 par logement, dorment pour certaines à l’extérieur et parfois même dans la rue ou « ruelle » qui ne dispose pas de place de stationnement.

closaubpine1.jpg                     closaubpine3.jpg

Visiblement, cela ne semble plus être un problème aujourd’hui. Point de pétition et point d’opposition au sein du conseil, que nenni !!. Difficile de croire que l’agencement de ce lotissement ait été réalisé d’après les principes énoncés par l’équipe municipale : limiter la densité des habitations, favoriser la création d’espaces verts, offrir une qualité de vie. Il est vrai que les terrains sur lesquels furent construit le lotissement des chauvières (vers la malplanche) n’appartenaient pas à l’origine à Monsieur le Maire. Ceci explique également peut-être cela !!

Souhaitons qu’à l’avenir nos élus aient la volonté de mieux appliquer et faire respecter aux promoteurs leurs principes quelque soit le type d’habitat. Ils peuvent également garder à l’esprit que faire parti d’une équipe n’oblige en rien à tout accepter et surtout pas un nouveau « clos des lapins ».

lapins06.gif
Bien cordialement – Saint Alban



PLU belle la vie (1)

Dans le bulletin municipal d’Avril 2011, Monsieur le Maire rappelle très justement que « le conseil municipal a la charge de défendre les intérêts des habitants et doit donc trouver une juste mesure afin que chacun s’y retrouve » . Je suis effectivement d’accord avec ce principe.

Poussé par ma curiosité naturelle, je me suis demandé, suite à la transformation de l‘ancien chemin piéton (ancienne zone réservée n°21 – modification du PLU janvier 2011) en une voie de liaison reliant la rue du stade au chemin du menuey, a qui pouvait donc bien profiter cette modification. Aux villageois bien évidemment !! mais également aux propriétaires des parcelles et futurs terrains à bâtir sans aucun doute.

Parmi ceux-ci , j’ai relevé que Monsieur le Maire avait acquit au lieu dit sous la gamelle une parcelle (n° 147) d’une surface de 2 597 m², sans doute courant 2010 avant donc la modification du PLU de janvier 2011. Elle est aujourd’hui divisée en trois lots (n° 263, 264 et 265) d’environ 740 m² chacune.

.loupeplan.jpg

 

Je constate qu’effectivement le conseil municipal a bien défendu les intérêts des habitants sans exception dont certains qui je n’en doute pas s’y retrouveront dans cette juste mesure.

Cet article a valeur d’information pour tous les propriétaires terriens crédules ou non que le délire des spéculateurs fonciers aurait atteints et pour les contribuables de Chemaudin.

Cordialement – St Alban

 



Halte aux poussettes à moteur

La nouvelle modification du PLU affichée au panneau municipal nous montre deux plans illustrant les modifications proposées. C’est en auscultant ceux-ci que je me suis aperçu que l’emprise indiquée (largeur de la voie) du futur chemin piéton, du secteur nommé sous la gamelle, initié lors la précédente modification  (voir l’article PLU de Naturel, Moins d’Artificiel) était de 8 mètres. J’ai bien dit une emprise de 8 mètres.

plumodifmars2011.jpg

J’ai cru comprendre que notre municipalité voyait grand, mais pour le coup, elle voit très grand. A moins que l’on nous cache la vraie nature du projet, ne s’agirait-il pas d’une 2 fois deux voies pour poussettes customisées ?

poussette.jpg            4voies.gif                 poussette2.jpg


Malgré une limitation prévue à 20kms/h, je m’inquiète des dérives qu’une telle largeur de voie pourrait engendrer ; excès de vitesse, dépassement dangereux, nuisances sonores, …  Espérons que la municipalité a pris les mesures de précaution nécessaires pour assurer la sécurité des usagés et des riverains.

Ne chercherait-on pas à prendre les habitants de Chemaudin pour des canards sauvages ?!!

Bien Cordialement – Saint Alban



PLU de Naturel, Moins d’Artificiel

Gloria pour un PLU naturel

rougegorge.jpg

. Chemin faisant un soir dans la nuit,

 . une visite au commissaire enquêteur je fis,

. qui seul dans la salle de la Mairie,

. semblait se demander si Chemaudin était en vie.

 

. du PLU je suis venu m’instruire

. pour être en mesure de pouvoir dire

. que c’est ensemble qu’il nous faut réfléchir

. au village que nous voulons bâtir

Les présentations d’usages effectuées, j’ai consulté les documents mis à la disposition du public. Parmi les modifications proposées deux ont attiré mon attention.

La première concerne la zone nommée « Sous la Gamelle ». Il s’agit de créer un chemin  » dit piéton » revêtu d’un traitement en bicouche. Le bicouche se compose d’une couche de graviers aspergée d’émulsion de bitume et recouverte par des graviers plus petits.  

 

L’objectifbicouche.jpg est d’aménager une liaison piétonnière par une voie mixte (piétons, cycles, véhicules motorisés) avec limitation de vitesse à 20 km/h. Il prolongera la voie située entre les lots 2 et 3 du lotissement en cours de construction. Cette voie mixte remplace un projet de réalisation d’un chemin piéton localisé initialement le long de la zone verte. La finalité de ce remplacement serait-elle de permettre aux poussettes à moteur de circuler plus librement !!  (voir le plan PLU de Naturel, Moins d'Artificiel dans Urbanisme pdf)

Pourquoi permettre aux véhicules à moteur de circuler sur un chemin dit « piéton » ? Anticiperait-on la déserte de futures constructions ?

La seconde permet de réduire la bande d’interdiction de construction aux abords des espaces boisés classées situées en zone A (zone agricole)  ou N (zone Naturelle) de 20 à 10 mètres.  Ces bandes inconstructibles, selon le document de l’enquête publique, permettent ltetevache.jpga protection des lisières et des écosystèmes qui s’y développent, la protection des personnes et des biens (chutes d’arbres, ..) et d‘agir pour le développement durable (consommer moins d’énergie par un meilleur ensoleillement). Comment peut-on agir pour ces 3 principes en réduisant ainsi la bande d’inconstructibilité ? Même une vache est capable de comprendre que pour être au soleil, il ne faut pas rester à proximité des lisières. 

Pourquoi autoriser les constructions à proximité des lisières compte tenu des 3 principes énoncés dans le document de modification du PLU ? A qui ou à quoi profite une telle mesure ?

Pour plus de détails et connaitre mes propositions, je vous invite à consulter le document suivant pdf dans Urbanisme .

N’hésitez pas à faire vos remarques sur le registre prévu à cet effet et disponible à la Mairie.

En espérant que cela vous à PLU.                                                                           Cordialement St ALBAN



1234

L.A.L.M SERVICE |
CONCERT ET SPECTACLE |
ETHIQUE ET PHILOSOPHIE MORALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le monde des seniors
| GreenWar
| elci