De la Parole aux Actes

ENVIRONNEMENT

environnementc35.gif

A l’image de l’illustration ci-dessus, l’environnement n’est pas un faire valoir mais un réel engagement.  Il me semble qu’en la matière la commune accuse un certain retard. Dans le dernier bulletin de janvier 2011, il est fait référence au développement durable, aux économies d’énergie, …  c’est bien. Mais la ou je suis plus dubitatif, c’est quand je lis « les économies d’énergie et la préservation de notre environnement ont guidé chacune des réalisations menées sur la communes depuis le début de notre mandat ». Alors comment expliquer la proposition faite dans le cadre de la révision du PLU qui consiste à réduire de 20 mètres à 10 mètres la bande d’inconstructibilité le long des espaces boisés et des zones vertes sachant qu’elles participent notamment à la préservation de notre environnement ? 

Ancien membre de la commission environnement, viré sur le parvis de la Mairie pour troubles à la tranquillité municipale, je dois avouer ne jamais avoir ressenti une réelle volonté à intégrer une réflexion environnementale aux actions de la commune. Je ne pense pas me tromper beaucoup en prétendant qu’au sein du conseil certains ont une vision proche de la mienne. Visiblement, ils peinent à se faire entendre et finissent par baisser les bras. Dommage !!

Il eut été plus simple et plus rationnel de réduire le nombre de lampadaires et éclairages inutiles de notre nouvelle « avenue des champs allumés » et de la « place des lumières ». La construction d’une piste cyclable le long de la D11 pouvant être reliée aux dessertes existantes ou à venir, un plan d’action pour la préservation des mares forestières et prairiales, l’obligation pour toute nouvelle construction de disposer d’un système de récupération d’eau pluviale, sont la quelques exemples d’actions volontaristes qui auraient pu ou qui pourraient être engagées.

Prenons un cas concret, le nouveau lotissement (Clos Aubépine près du stade) !!  Déjà, je le trouve agencé d’une manière un peu trop concentrationnaire à mon goût (cela n’engage que moi). Je me souviens que certains membres du conseil s’étaient battus, il y a quelques années, contre ce genre de construction (lotissement les Chauvières vers la Malplanche) s’inquiétant notamment de la densité de la population. Il faut croire qu’ils ont du réviser leur jugement !!

lotstade.jpg

Bref, ce qui me gène dans le cas présent, c’est l’utilisation de techniques de valorisation de déchets sur les chantiers de construction qui ne m’apparaissent pas des plus écologiques. Présentement, il s’agit de l’utilisation de pneus déchiquetés dans les tranchés de drainage des collecteurs dont de nombreux morceaux se trouvent disséminés sur le chantier. Bien que classé « déchets non dangereux » cela reste avant tout des déchets dont la composition chimique est loin d’être exempte de polluants. Les abords des constructions servent souvent de zone d’enfouissement des divers types de déchets tels que : plastiques en tout genre (bouteilles, tuyaux, emballages,..), matériaux d’isolations (polystyrène, laine de verre, …), bois et autres produits. 

. drainpneu.jpg           rsiduspneus.jpg            dchetsdivers.jpg

Ne serait-il pas envisageable par exemple : qu’un arrêté municipal oblige les maîtres d’oeuvres des chantiers de construction (entreprises et particuliers) et de travaux d’urbanisation à un meilleur respect de l’environnement par une gestion drastique des déchets et à un choix plus approprié de techniques de construction et impose également que toute nouvelle construction dispose d’un système de récupération des eaux pluviales ? 

« Tant qu’a vouloir faire de l’environnement autant y aller franco«  (ne cherchez pas, ce n’est pas de Jules Renard, c’est de moi.)

Voila, la rubrique environnement est désormais ouverte.

Cordialement – St Alban 

 



Laisser un commentaire

L.A.L.M SERVICE |
CONCERT ET SPECTACLE |
ETHIQUE ET PHILOSOPHIE MORALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le monde des seniors
| GreenWar
| elci