Au carrefour de nos intérêts

Je ne sais pas si c’est le climat actuel qui veut cela, mais j’ai le sentiment que le mode de calcul de la municipalité se rapproche de celui des services de police chargés du décompte des manifestants. Je m’explique

Le dernier journal municipal annonçait les chiffres suivants :

Quelques précisions comptables

Coût total des 5 chantiers :                            872 484 € HT (la TVA est récupérée)

Subventions et participations diverses :           481 000 €

Coût réel restant à charge de la collectivité :   391 484 €

Remboursement annuel de l’emprunt :             28 838 € (capital + intérêts)

Soit 19,22 € par habitant

 

Que veut-on nous faire croire lorsque l’on nous annonce qu’il ne reste que 391 484 € à la charge de la commune ?

D’après les renseignements obtenus auprès du conseil général « la subvention départementale se limite au coût de la réfection de la RD11, calculé sur la base d’une technique classique en enrobé ». Le choix des aménagements tels que ; la fontaine, enrobé de couleur, matériaux nobles, … relève de la commune et par conséquent c’est à nous de payer.
A défaut de précisions apportées par le conseil, le seul montant connu à ce jour concernant les subventions est de 140 054 €, soit à peine 16% du montant total des 5 chantiers. Les participations diverses seraient donc de 340 946 €. Aurions-nous reçu un don de Tatie Liliane ? J’en doute !!

Ceci m’amène à me poser les questions suivantes :500euro.jpg

  • Quel est le montant exact des subventions (hors participations diverses) ?
  • Que sont ces participations diverses et selon quelles échéances seront-elles honorées ?

Que signifient les 19,22 € par habitant ?

C’est une manière bien singulière de présenter les choses En ce qui me concerne, habitant n’est pas synonyme de contribuable. Personnellement, je ne me vois pas demander à mon fils de casser sa tirelire pour payer le rond-point et l’aménagement de l’entrée du village. Il va donc falloir que ceux qui payent, payent pour tout le monde. Qui plus est, sur combien d’années devront nous payer notre obole ?

Les subventions sont-elles une manne tombée du ciel ?

Si tel était le cas, nous ne paierions pas d’impôts. Hé oui, il ne faut pas oublier que les subventions proviennent des impôts et qu’elles servent notamment à régler les dépenses de notre commune comme celles des communes avoisinantes. Si celles-ci se prennent prochainement d’une envie subite d’embellissement, il nous faudra donc accepter une augmentation d’impôts pour parvenir à financer l’ensemble des projets. Je crooaaa (oups !! désolé juste une réminiscence) que dans une telle circonstance bien des dents (et des becs) grinceraient !!

 Cordialement -St Alban

 



L.A.L.M SERVICE |
CONCERT ET SPECTACLE |
ETHIQUE ET PHILOSOPHIE MORALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le monde des seniors
| GreenWar
| elci