LOUIS XIV AVAIT VAUBAN

Comment s’accorder avec le temps et avec soi même.

Après l’ABF (Architecte des Bâtiments de France), gardien du passé, voici venu le temps de l’ABC (Architecte des Bâtiments de Chemaudin) promoteur du présent.

La conservation de notre patrimoine local et historique n’est pas chose simple. Cela revient à conjuguer le passer avec le présent. Les concepts architecturaux d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes qu’il y a 100 ans. La concordance des temps est parfois un vrai casse-tête. Mettre un toit végétalisé sur notre église pour associer le présent au passé peut être une idée séduisante, voir amusante, mais quelque peu déraisonnable, avouons le.

Comment faire ? Il suffit de mettre le présent en concordance avec le présent. Ainsi dans 100 ans les Chemaudinois pourront apprécier la qualité d’un urbanisme s’intégrant harmonieusement avec le milieu environnant. C’est tellement simple que je n’y avais pas pensé.

Louis XIV avait Vauban, Chemaudin a Archi point Tech (maitre d’œuvre de notre Rond Point et Bâtiment périscolaire dont chacun des budgets est de plus d’un million d’euros, honoraire et intérêts d’emprunts inclus). Sa maitrise d’œuvre et sa cohérence architecturale semblent avoir été très appréciées par Monsieur le Maire à tel point qu’il n’a visiblement pas hésité à lui confier celle de sa propre Maison. C’est la, à n’en point douter, une belle preuve de reconnaissance.

.LOUIS XIV AVAIT VAUBAN dans Urbanisme louisxiv

A la veille des prochaines élections municipales, chacun est libre d’en penser ce qu’il veut, y compris les conseillers de la cours  du conseil municipal, et de voter en toute connaissance de cause.

« Louis XIV avait Vauban, mais il n’a pas construit Versailles ».

Bien cordialement
Saint Alban

 

 

 



AINSI SOIT LUI

 Bientôt un toit végétalisé pour notre église !
Utopie, hérésie ou hystérie ?

Notre code du patrimoine au travers de la loi du 25 février 1943 introduit la protection des abords des monuments historiques classés ou inscrits, en partant du principe que protéger le monument historique ne suffit pas si les alentours proches ne le sont pas également. La protection des monuments est ainsi assurée par un contrôle préventif des travaux réalisés sur tout immeuble, nu ou bâti, visible du monument ou visible en même temps  que  lui  et  situé  dans  un  périmètre  de  500  mètres  (article  L  621-30-1  du  code  du patrimoine).

.AINSI SOIT LUI dans Environnement gargouille4

En plus simple, il y a co-visibilité entre un site classé ou inscrit lorsque dans un périmètre maximum de 500m : le lieu est visible du site, le site est visible du lieu, le site et le lieu sont visibles à la fois d’un autre lieu. Une réglementation spécifique oblige à obtenir l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France (ABF) pour toute modification des lieux.

L’harmonisation architecturale aux alentours des monuments classés ou inscrits a pour objectif d’éviter l’apparition de crépis colorés, comme ils peuvent l’être en Alsace, aux abords d’un château de la Loire comme celui de Sully sur Loire par exemple. La dimension de velux, la nature du montant des fenêtres, la couleurs des tuiles ou celui d’un crépi sont réglementées. La présence de panneaux solaires peut même être interdite. Le tavaillon, c’est selon !!

L’église de notre village est inscrite sur la liste du patrimoine depuis 1999. Elle bénéficie donc d’un périmètre de protection visant à maintenir une certaine cohérence architecturale sous l’œil vigilant de l’ABF. Le village évolue et de nouvelles constructions apparaissent. Comment donc lui conserver son âme, son histoire et son harmonie comme se plaisaient à le dire certains en leur temps. Une seule solution, une église écolo.

.egliseecolo_3-300x211 dans Urbanisme

 

Ainsi fait, la nouvelle maison de Monsieur le Maire pourra être en harmonie avec le patrimoine dont il a la charge et ainsi promouvoir une architecture et un urbanisme de qualité s’intégrant harmonieusement avec le milieu environnant.

Les voies du seigneurs sont impénétrables dit-on.
Si certains ont le numéro de sa secrétaire d’autres semblent avoir celui de sa ligne directe.

Amen

 

Bien cordialement
Saint Alban

 



LE SYNDROME DE PINOCCHIO

L’histoire serait-elle un éternel recommencement !! Il semble manifestement qu’il en soit ainsi.

Une équipe de campagne (2001) sous la houlette de notre Maire dénonçait à la lecture d’un article de l’Est Républicain un déficit dans les comptes de la commune (article Haro sur le Baudet). Ce même journal régional relatait récemment une situation identique. Le crédit accordé par l’équipe municipale à ce nouvel article est aujourd’hui d’une nature toute différente. Comment expliquer cet étrange changement d’attitude ?.

PinocLE SYNDROME DE PINOCCHIO dans Fiscalité pinocchio-143x150chio serait-il le nouveau correspondant de la presse régionale ? Que nenni, ces deux articles ont été rédigés par le même auteur. La remise en cause de son objectivité ne saurait reposer par le simple fait de la métamorphose du candidat en élu.

Nos élus seraient-il subitement atteints du syndrome de Pinocchio ?

Afin de garder une certaine impartialité face à cette situation, regardons du coté du Ministère des finances.

.siutation-commune dans Fiscalité

Selon le Saint Ministère de l’Economie et des Finances, il apparait bien une certaine similitude entre les situations de 2000 et 2012 à ceci « prêt » qu’en 2012 l’endettement et le déficit du fond de roulement sont légèrement supérieurs.

Pour information, le Fond de Roulement, c’est la différence entre les financements disponibles à plus d’un an (dotations et réserves, subventions, emprunts) et les immobilisations (investissements réalisés ou en cours de réalisation). Il sert à couvrir le décalage entre encaissement de recettes et paiement de dépenses. Il constitue la trésorerie de la commune.
La commune n’ayant donc pas de trésorerie va, si ce n’est déjà fait, très certainement recourir à une ligne de crédit auprès d’un organisme bancaire qui n’oubliera pas les menus intérêts qui l’accompagne.

Une situation certainement conjoncturelle pour laquelle il faudra tout de même emprunter pour renflouer la trésorerie.
Trésorerie impactée par les emprunts des gros travaux (rond point, périscolaire et chauffage école) et substantiels honoraires des cabinets d’étude et d’architecture. (article Vache à Lait).

 

 .scrat

L’histoire n’est pas seulement un éternel recommencement,
elle est parfois pleine d’ironie !!
                                                          
Bien cordialement et Bonne rentrée
Saint Alban

 



BIS REPETITA

Pierre Guillaume-Sage récidive. Il vient de décrocher son second titre de Champion de France Handisport au tir à la carabine. Belle performance qui mérite d’être souligner d’autant que son entourage s’est plié en quatre pour qu’il puisse disposer sa propre carabine.

Il ne me paraîtrait pas inconvenant que nos élus prêtent une attention à ce jeune garçon volontaire et visiblement talentueux. Ne pourrait-elle pas se plier en deux a défaut de se plier en quatre !!

Si ses deux titres de Champion de France n’y suffisent pas, peut-être doit-il prendre sa carte auprès de l’association de Chasse de la commune. Elle ne dispose pas de Champion mais semble manifestement avoir moins de mal à obtenir de l’aide.

.     BIS REPETITA dans Vie sociale cible.stoeger.14x14             question dans Vie sociale            cibles.pigeon.10x10-299x300

« Une fois c’est un hasard, deux fois c’est une coïncidence, trois fois c’est un complot »

En fait ça doit être ça.

 

 Félicitations et bonne continuation.

Cordialement St Alban




12345...10

L.A.L.M SERVICE |
CONCERT ET SPECTACLE |
ETHIQUE ET PHILOSOPHIE MORALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le monde des seniors
| GreenWar
| elci